The Opoponax app
Get The Opoponax App
More images

Events

"....and it would be incorrect to say that lesbians associate, make love, live with women, for "woman" has meaning only in heterosexual systems of thought and heterosexual economic systems. Lesbians are not women."
 -- The Straight Mind

Event Information:

  • October 10, 2019
    October 11, 2019

    « Drafting Monique Wittig »

    Université de Yale, États-Unis

    Colloque organisé par Morgane Cadieu (Yale) et Annabel Kim (Harvard)

    Cette conférence marque le 50ème anniversaire de la publication des emblématiques Guérillères. Elle se tiendra à la bibliothèque des manuscrits de l’Université de Yale (The Beinecke Rare Book & Manuscript Library) et permettra de faire découvrir et de mettre en valeur les documents qui constituent le fonds Wittig récemment créé. Offrant aux participants l’opportunité de penser/classer Monique Wittig au regard d’archives qui constituent des traces matérielles de sa vie et de son œuvre, ce colloque en français et en anglais se propose de réunir des chercheurs de toutes les disciplines et de toutes les aires géographiques afin de cartographier les vies ultérieures de Wittig en littérature, en théorie, en sciences sociales et dans les arts.

    Monique Wittig et Sande Zeig ont publié leur Brouillon pour un dictionnaire des amantes en 1974 : nous profiterons de la mise à disposition des archives lors de la conférence ainsi que de l’inauguration de l’exposition Wittig pour nous interroger sur le rapport qu’elle entretenait avec les formes d’écritures inachevées, encyclopédiques et collectives. Des documents inédits (tels que les plans des cours qu’elle a enseignés dans diverses universités américaines), nous donneront un accès privilégié à l’influence réciproque de son travail de professeur sur son écriture. Aucune connaissance préalable des manuscrits de Wittig n’est cependant obligatoire pour participer à ce colloque.

    « Drafting Monique Wittig » (titre dont le « draft » traduit à la fois l’ébauche et l’enrôlement militaire) répond et prolonge le symposium « Remembering Monique Wittig : A Memorial Conference » qui s’était tenu à Harvard en 2004. Co-sponsorisé par Yale, cet événement avait rassemblé des chercheurs de tous horizons pour penser la vie et le travail de Wittig de façon transdisciplinaire, et commémorer son décès survenu en 2003. Le paysage théorique, intellectuel et politique a nettement changé depuis. Pour ne citer que quelques exemples, Le Chantier littéraire a paru en 2010 : véritable art poétique, il offre la formulation la plus aboutie des réflexions de Wittig sur les dimensions esthétiques et politiques de son écriture. L’intersectionnalité est devenue un paradigme dominant dans l’activisme et les études féministes pour examiner le genre, la race et la classe ; les études trans ont émergé comme discipline à part entière aux côtés de la théorie queer ; et les nouveaux matérialismes et les post-humanismes tendent à faire passer au second plan les questions de langue et de représentation pourtant cruciales pour le travail de Wittig, et pour la façon dont elle mobilise l’universalité de la subjectivité humaine pour réfléchir à la place des sujets minoritaires et marginalisés. Comment Wittig continue-t-elle d’innerver ces nouvelles approches, de la théorie des affects à l’Anthropocène ? Et quelle serait aujourd’hui l’empreinte littéraire, expérimentale, conceptuelle et philosophique de Wittig dans la littérature contemporaine ?

    Cette conférence explorera ce que Wittig peut faire pour nous, et ce que nous pouvons faire avec Wittig dans cette époque changeante, réaffirmant ainsi combien son œuvre n’est pas un musée mais un chantier, une arène

    En savoir plus sur: